Bureau des enquêtes indépendantes
   
Bureau des enquêtes indépendates
« Les trois valeurs fondamentales qui nous guident sont l’impartialité, l’intégrité et la rigueur. »
2017-06-26

Le Bureau des enquêtes indépendantes prend en charge une enquête à ville de Saguenay (Chicoutimi)

Le Bureau des enquêtes indépendantes enquête sur les circonstances entourant un événement survenu à Chicoutimi. Une femme de 68 ans a été blessée gravement lors d’une intervention du Service de sécurité publique de Saguenay, le dimanche 25 juin 2017.

Les renseignements préliminaires communiqués au BEI suggèrent ce qui suit :

- Vers 22h00 le 25 juin, deux policiers auraient été appelés à intervenir auprès d’une femme ivre sur la voie publique
- La femme en état d’ébriété avancé n’aurait pas eu l’argent pour payer un taxi
- Les policiers auraient alors décidé de la raccompagner chez elle
- Au moment de l’installer dans la voiture de police, le policier qui la tenait aurait lâché son bras pour ouvrir la porte
- La femme aurait perdu pied en reculant et se serait cogné la tête sur le trottoir
- Elle aurait perdu connaissance et aurait été transportée à l’hôpital  
- On ne craint pas pour sa vie.

L’enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes.

7 enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet événement et l’heure d’arrivée prévue (HAP) à la publication de ce communiqué est 15 h 00.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel à la Sûreté du Québec  pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. La SQ fournira 1 technicien en identité judiciaire qui travaillera sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site web au www.bei.gouv.qc.ca

Aucune autre information n’est disponible actuellement.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête, à la demande du ministre de la Sécurité publique, dans tous les cas où une personne autre qu’un policier en service, décède ou subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.