Bureau des enquêtes indépendates
« Notre objectif est de faire la lumière sur les événements et de diffuser toute l’information que nous pouvons transmettre, sans nuire aux enquêtes. »
2017-06-28

Le Bureau des enquêtes indépendantes prend en charge une enquête à Montréal (Ville-Marie)

Le Bureau des enquêtes indépendantes enquête sur un événement survenu à Montréal en début de soirée le 27 juin,  alors qu'un civil de 58 ans aurait été atteint de plusieurs projectiles lors d'une intervention policière.   

Les renseignements préliminaires communiqués au BEI suggèrent ce qui suit :

- Vers 19h00, un appel aurait été logé au poste de police concernant un homme en crise qui aurait été en train de tout démolir dans son appartement
- À leur arrivée sur les lieux, les policiers auraient été confrontés à un homme tenant un tournevis dans chaque main
- Les policiers auraient tenté de le maîtriser au moyen de l'arme à impulsion électrique (taser), sans succès
- Ils auraient également utilisé une arme tirant des balles de plastique, également sans succès
- Quelques policiers auraient alors utilisé leur arme de service, l'atteignant à plusieurs reprises
- L'homme a été transporté à l'hôpital et on craindrait pour sa vie.

L'enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes.

12 enquêteurs du BEI ont été chargés d'enquêter sur cet événement. L'heure d'arrivée prévue (HAP) à la publication de ce communiqué est 22h00.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel à la SQ pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. La SQ fournira 2 techniciens en identité judiciaire qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.  

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site web au www.bei.gouv.qc.ca

Aucune autre information n'est disponible actuellement.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête, à la demande du ministre de la Sécurité publique, dans tous les cas où une personne autre qu'un policier en service, décède ou subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d'une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.