Bureau des enquêtes indépendates
« Tous nos enquêteurs ont suivi une formation spécifique à leur fonction. »
2017-11-08

Le Bureau des enquêtes indépendantes prend en charge une enquête à Montréal

Le Bureau des enquêtes indépendantes enquête sur le décès d’un homme de 23 ans survenu lors de sa détention par le Service de police de la Ville de Montréal.

Les renseignements préliminaires communiqués au BEI suggèrent ce qui suit :

- Vers 22 h 40 le 7 novembre, des policiers du SPVM auraient procédé à l’arrestation d’un homme faisant l’objet d’un mandat non visé et l’aurait détenu dans un centre opérationnel
- Vers 7 h 35 ce matin, l’homme aurait été transféré, pour fins de comparution, à la Cour municipale de Montréal
- Il y aurait été placé en cellule commune, avec une dizaine d’autres personnes
- Vers 8 h 55, des policiers qui avaient la garde des détenus auraient remarqué que l’homme était étendu au sol et semblait inanimé 
- L’homme aurait été conduit à l’hôpital où des manœuvres de réanimation auraient été pratiquées. Son décès aurait été constaté à 9 h 55
- Les personnes qui se seraient trouvées avec le jeune homme dans la cellule commune de la Cour municipale auraient été transférées dans un autre centre opérationnel où elles seront rencontrées par des enquêteurs du BEI dans les plus brefs délais.

L'enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes.

15 enquêteurs du BEI ont été chargés d'enquêter sur cet événement et l’heure d’arrivée prévue (HAP) à la publication de ce communiqué est 12 h 30. 

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel à la Sûreté du Québec  pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. La SQ fournira 1 technicien en identité judiciaire qui travaillera sous la supervision des enquêteurs du BEI.  

Aucune autre information n'est disponible actuellement.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête, à la demande du ministre de la Sécurité publique, dans tous les cas où une personne autre qu'un policier en service, décède ou subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d'une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.