Bureau des enquêtes indépendantes
   
Bureau des enquêtes indépendates
« Le BEI a été créé afin de lever tout soupçon sur l’indépendance et l’impartialité des enquêtes menées sur des événements impliquant un corps de police. »
2016-10-10

Le Bureau des enquêtes indépendantes prend en charge une enquête à Candiac

Le Bureau des enquêtes indépendantes enquête sur les circonstances entourant un événement survenu à Candiac lors d’une poursuite de la Sûreté du Québec le lundi 10 octobre.  On craindrait pour la vie du conducteur âgé de 20 ans alors que son passager du même âge serait décédé. 

Les renseignements préliminaires communiqués au BEI suggèrent ce qui suit :

- Tôt lundi matin, pendant une patrouille, les policiers auraient aperçu un véhicule circulant à très haute vitesse sur l’autoroute 30 non loin de l’intersection de l’autoroute 930.
- Les policiers auraient actionné les gyrophares dans le but d’intercepter le véhicule en question.
- Le conducteur de la voiture aurait immédiatement fermé ses phares et aurait continué sa route malgré la présence des policiers.
- Environ 1 minute après le début de la poursuite, la voiture du civil aurait heurté un muret de ciment.
- Le décès du passager aurait été constaté sur les lieux et on craint pour la vie du conducteur.
- L’autoroute 30 en direction ouest est fermée à la circulation à la hauteur du kilomètre 58.5 au moment d’écrire ces lignes.

9 enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet événement et l’heure d’arrivée prévue (HAP) à la publication de ce communiqué est 08h00.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel au Service de Police de Montréal pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête.

Aucune autre information n’est disponible actuellement.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête, à la demande du ministre de la Sécurité publique, dans tous les cas où une personne autre qu’un policier en service, décède ou subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.