Bureau des enquêtes indépendantes
   
Bureau des enquêtes indépendates
« Tous nos enquêteurs ont suivi une formation spécifique à leur fonction. »
2018-03-29

Enquête indépendante concernant l’événement survenu à Montréal le 31 décembre 2016 : le BEI remet son rapport d’enquête au Directeur des poursuites criminelles et pénales

Le BEI a complété son enquête indépendante sur les circonstances entourant l’intervention policière survenue à Montréal le 31 décembre 2016, au cours duquel un homme âgé de 24 ans a été blessé par balle.

L’enquête démontre les faits suivants :

Le 31 décembre 2016, à 02 h 55, un citoyen fait un appel au 911 indiquant qu’une bagarre impliquant une vingtaine de personnes a lieu dans un immeuble de la rue Sainte-Catherine Est qui accueillait un événement. Les policiers arrivent sur place à 02 h 57 et se font dire par des participants à la soirée en cours que des coups de feu auraient été tirés à l’intérieur.

En se rendant au deuxième étage, un policier remarque un homme qui se fraye rapidement un chemin vers la sortie et aperçoit à sa ceinture la crosse d’une arme à feu. Les policiers tentent alors de l’intercepter, sans succès. Une poursuite à pied est enclenchée sur quelques rues. Les policiers qui poursuivent l’homme communiquent la situation, leur position et une description de l’homme sur les ondes radio.

À 02 h 58, deux policiers à bord de leur véhicule de patrouille localisent le sujet et immobilisent leur voiture. Le sujet, qui court toujours, se retourne en direction des policiers alors qu’il tient un objet noir dans sa main droite. Les deux policiers font feu sur lui. Il est atteint de 4 projectiles et s’écroule. Les policiers s’approchent et trouvent une arme à feu sur l’abdomen de l’homme qui est transporté et hospitalisé pour traiter ses blessures.

Conformément à la Loi sur la police, le BEI a transmis son rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales le 29 mars 2018.  C’est sur la base de ce rapport que le DPCP déterminera s’il y a lieu de porter des accusations contre les policiers impliqués.

Rappelons que le rapport produit par le BEI n’est pas public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve. Conséquemment, aucune autre information sur les faits ou sur l’enquête ne sera divulguée par le BEI.