Bureau des enquêtes indépendantes
   
Bureau des enquêtes indépendates
« Le BEI a été créé afin de lever tout soupçon sur l’indépendance et l’impartialité des enquêtes menées sur des événements impliquant un corps de police. »
2020-12-24

Enquête indépendante concernant l’événement survenu à Miramichi le 12 juin 2020 : le BEI remet son rapport d’enquête au Service des poursuites publiques du Nouveau-Brunswick

En juin 2020, à la suite d’une demande d’assistance de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le Bureau des enquêtes indépendantes a accepté la prise en charge d’une enquête indépendante sur les circonstances entourant un second événement survenu au Nouveau-Brunswick.

Le BEI a complété son enquête indépendante sur les circonstances entourant l’événement survenu à Miramichi le 12 juin 2020 au cours duquel un civil de 48 ans est décédé lors d'une intervention policière de la GRC. 

L’enquête démontre les faits suivants :

Le 12 juin 2020, vers 19 h, deux appels sont faits au 911 par des gens qui demandent l’assistance des policiers pour un homme qui se trouve chez eux, en possession de couteaux et qu’il ne veut pas coopérer.
Deux policiers se rendent sur les lieux et localisent l’homme sur la terrasse à l’extérieur de la résidence, où se trouvent d’autres personnes. L’homme ne veut pas se départir des couteaux et il n’obtempère pas aux demandes des deux policiers.
Un policier utilise alors son arme à impulsion électrique contre l’homme, en vain. L’homme se dirige ensuite vers l’autre policier, qui fait feu et atteint l’homme.
Les policiers débutent des manœuvres de réanimation jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. Ceux-ci prennent en charge l’homme et le transportent vers un centre hospitalier où son décès sera constaté.

Le BEI a transmis son rapport au Service des poursuites publiques du Nouveau-Brunswick et au coroner assigné au dossier le 16 décembre 2020.  C’est le Service des poursuites publiques du Nouveau-Brunswick qui déterminera s’il y a lieu de porter des accusations contre les policiers impliqués.

Rappelons que le rapport produit par le BEI n’est pas public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve. Conséquemment, aucune autre information sur les faits ou sur l’enquête ne sera divulguée par le BEI.