Bureau des enquêtes indépendantes
   
Bureau des enquêtes indépendates
« Notre engagement est de mener à bien notre mission d’enquêter de façon indépendante, sans influence de l’État ni des services policiers. »
2018-07-23

Enquête indépendante concernant l'événement survenu à Akulivik le 10 juin 2017: le BEI remet son rapport d'enquête au Directeur des poursuites criminelles et pénales

Le BEI a complété son enquête indépendante sur les circonstances entourant un événement survenu à Akulivik le 10 juin 2017 au cours duquel un civil de 19 ans est décédé lors d'une intervention policière du Corps de police régional de Kativik.

L’enquête démontre les faits suivants :

Le 10 juin 2017 entre 8 h 02 et 8 h 05, deux appels ont été logés au Corps de police régional de Kativik concernant une bagarre près d’une maison du village.  Seul au poste, le policier est allé chercher un confrère qui venait de terminer son quart de travail.  Au même moment, un appel d’urgence est entré indiquant que dans une des maisons du village, une personne saignait abondamment. Les policiers se sont dirigés vers le secteur concerné et y ont aperçu un jeune qui agonisait dans la rue, le ventre ensanglanté.  Les policiers ont commencé à porter secours à la personne blessée lorsqu’un civil, montrant des signes d’agressivité, s’est avancé vers eux avec un couteau de cuisine dans chaque main. Les policiers ont alors sorti leur arme de service et ont pointé le sujet, lui ordonnant de lâcher ses couteaux.  Il a refusé d’obtempérer et s’est mis à parler devant les policiers et plusieurs témoins. Il a alors identifié sa prochaine cible. Puis, il a lancé un couteau vers un des policiers.

Le civil s’est ensuite déplacé dans le village, toujours observé par plusieurs citoyens.  Pendant qu’il se déplaçait, l’un des policiers a tenté de le désarmer en lui lançant son bâton télescopique, mais en vain. En se rapprochant de la maison de la personne qu’il venait d’identifier, le sujet a accéléré.  L’un des policiers lui a alors ordonné de ne pas y aller. Le sujet a ignoré les ordres et a monté les escaliers. Les policiers ont fait feu et l’ont atteint.  Il est entré dans la maison, aussitôt suivi des 2 policiers.  Une fois à la cuisine, le sujet a foncé sur eux avec son couteau.  Ils ont fait feu, l’atteignant à nouveau.  Le sujet s’est écroulé et son décès a été constaté sur place.

Avant l’intervention des policiers, trois membres de la famille du civil avaient été poignardés mortellement, tandis que cinq autres personnes avaient été blessées.

Conformément à la Loi sur la police, le BEI a transmis son rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales et au bureau du coroner le 19 juillet 2017.  C’est sur la base de ce rapport que le DPCP déterminera s’il y a lieu de porter des accusations contre les policiers impliqués.

Rappelons que le rapport produit par le BEI n’est pas public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve. Conséquemment, aucune autre information sur les faits ou sur l’enquête ne sera divulguée par le BEI.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne autre qu’un policier en service, décède ou subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.